Ateliers de réhabilitation cognitive pour patients MCI

Avec le soutien du Laboratoire Roche – Prix du Patient obtenu par Aloïs en 2012

Le réseau Aloïs, avec son équipe de « Plaace 93 » située à Avicenne (Bobigny), a monté un cycle cycle d’ateliers de réhabilitation cognitive destinés à proposer une prise en charge non médicamenteuse à des patients répondant au diagnostic de trouble cognitif léger de type amnésique (MCI).

Ces ateliers étaient animés par une psychologue et une neuropsychologue, sous la direction médicale d’un neurologue, et font l’objet d’un travail de recherche afin d’en évaluer les effets sur les patients. Le groupe était constitué de 6 patients, qui se sont réunis durant 8 séances hebdomadaires de 2 heures chacune. Les aidants ont également été conviés à s’associer à leurs proches au cours d’un atelier.

Les ateliers de prise en charge ont eu pour objectif d’améliorer concrètement la qualité de vie du patient et de son entourage, en apportant une aide centrée sur la limitation des difficultés d’ordre cognitif, affectif et social au quotidien. 

C’est ainsi que les formateurs se sont attachés à :

– initier le plus précocement possible des stratégies compensatrices visant à réduire l’impact des troubles mnésiques dans leurs activités et ainsi favoriser le maintien de leur autonomie. Les techniques de réhabilitation cognitive proposées étaient par ailleurs centrées sur des situations concrètes (mémoriser les noms, retrouver les objets au domicile, se souvenir des rendez-vous…) pour une meilleure validité écologique.

– favoriser la réduction de la symptomatologie anxio-dépressive des patients, en mettant en lumière leurs capacités préservées favorisant l’estime de soi, en améliorant les connaissances qu’ils ont de leur pathologie et en leur transmettant des techniques adaptées de gestion de l’anxiété.

Il s’agit d’une étude pilote, dont l’efficacité de l’intervention est évaluée par le biais de lignes de base qui se traduisent par une évaluation neuropsychologique complète 6 à 9 mois avant la prise en charge ; une juste avant le début des ateliers ; une autre après la dernière séances et une dernière 6 à 9 mois après. Ces diverses évaluations ont pour objectif de comparer l’évolution des scores avant la prise en charge à celle observée après la prise en charge.

Les données recueillies permettront de vérifier l’efficacité d’une telle prise en charge chez ces personnes répondant aux critères de MCI amnésique à qui on ne peut proposer à l’heure actuelle de traitement médicamenteux. Ces données nous permettront également d’analyser l’impact de la relaxation sur le quotidien des participants ainsi que sur leur fonctionnement mnésique.

Nous projetons de reconduire cette action 1 à 2 fois par an, dans la mesure des financements (privés ou publics) disponibles.

Lire le rapport complet d’activité