Promotion de Bénédicte Défontaines au grade de Chevalier de l’Ordre National du Mérite

 

Félicitations au docteur Bénédicte Défontaines pour sa promotion au grade de Chevalier de l’Ordre National du Mérite (publication au journal officiel), au titre de médecin neurologue, fondatrice et directrice d’une association de prévention des troubles cognitifs ; 27 ans de services.

 

Parcours :

Ancienne interne et Ancienne Chef de Clinique-Assistant des hôpitaux, Bénédicte Défontaines s’est progressivement spécialisée dans le diagnostic et la prise en charge des personnes présentant une plainte cognitive. Elle s’intéresse à la sante individuelle par la pratique de consultations médicales (neurologiques) et à la santé publique (par la création du réseau Aloïs). Son domaine d’expertise est l’étude des fonctions intellectuelles et ses pathologies = l’enjeu majeur du 21e siècle du fait du vieillissement de la population.

Praticien hospitalier temps plein, elle participe dès 1995, à la création des premières consultation-mémoires dans les hôpitaux. Ces consultations sont hospitalières pour des raisons d’accessibilité financière à la neuropsychologie.

Face à l’augmentation de l’espérance de vie, concomitante avec l’augmentation de patients avec plainte cognitive, ces consultations sont vites engorgées. En 2004 le temps qui s’écoule entre la plainte du patient et la pose du diagnostic peut aller jusqu’à 2 ans. Trop long ! et le diagnostic est le plus souvent pose à un stade modéré. Trop tard !

 

Le versant santé publique :

Face à l’augmentation de l’espérance de vie et à l’augmentation du nombre de patients avec troubles cognitifs, elle décide en 2004 de quitter l’hôpital pour monter une consultation-mémoire ambulatoire : le réseau mémoire Aloïs, un parcours alternatif et complémentaire de celui des hôpitaux. Il s’agissait de prêter main forte au système existant pour affronter le principal problème de santé.

 

Le versant santé individuelle :

Depuis la passation de sa thèse de médecine en 1994, elle propose des consultations neurologiques. De 1994 à 2004 dans un service de neurologie à la Salpêtrière (Paris 13), puis à St Joseph (paris 14).

En 2004 elle décide d’ ouvrir un cabinet en neurologie libérale (spécialisée dans le diagnostic et la prise en charge des patients avec troubles/plaintes cognitif(ve)s à Paris (2 jours par semaine) ;

Depuis 2011 elle consulte également à l’hôpital de Moze à St-Agrève (en Ardèche Nord, un désert médical dans une zone rurale), 2 jours par mois ;

Depuis 2017 : elle est neurologue au sein de la plateforme medecinDirect : une plateforme de téléconsultation.

Depuis 2018 elle est la neurologue référente de Mayotte. Elle pratique la téléconsultation, la télé-expertise et assure des consultation en face/face 1 à 2 semaines/an.

 

La variété de lieux de consultations et de populations consultantes (urbaines, rurales, outre-mer et étranger) donne à Bénédicte un aperçu, non concurrencé à ce jour, des besoins globaux des patients.