Journal du dispositif Aloïs au Chênelet

Formation Aloïs / Chênelet

La formation des encadrants de salariés en situation d’insertion professionnelle du Chênelet est une des missions du dispositif Aloïs dans le cadre de sa recherche.

Pour ce faire, en plus des temps de formation en présentiel (composés d’une introduction théorique et d’analyses de situations), pour chaque thème abordé, nous renforçons la formation en la complétant par un questionnaire d’ancrage des connaissances à compléter chez soi !

Voici un beau moyen d’utiliser les connaissances en neuropsychologie au service de l’apprentissage. Nous avons à cœur d’offrir une formation solide aux encadrants du Chênelet !

Avril 2021

Propositions d’adaptations en milieu de travail

Le dispositif Aloïs au Chênelet travaille dur et en équipe, avec les encadrants et les salariés pour proposer des adaptations en milieu de travail personnalisées à chacun.

C’est grâce aux évaluations psychologiques et neuropsychologiques que l’on peut mieux comprendre le fonctionnement et les besoins de chaque salarié et ainsi créer un parcours sur mesure.

Améliorer le bien-être a un impact sur la productivité et favorise le retour à l’emploi !

Juillet 2021

Poursuite de la création de l’annuaire des partenaires santé, Objectif “100% inclusion” !

🤝Après plusieurs mois de travail intensif, ce sont près d’une vingtaine de conventions partenaires qui ont été co-signées, notamment avec le service de neurologie du centre hospitalier de Calais, ou encore avec des professionnels exerçant en libéral, comme Aurélie Gravelle, psychologue clinicienne à Norsdausques. Ce sont aussi déjà plusieurs salariés en insertion qui ont bénéficié de ces partenariats !
Enfin, notons également que l’équipe du dispositif Aloïs au Chênelet s’applique à matérialiser ce nouveau réseau sur une carte représentant le secteur de recherche de partenaires.

Le travail continue !

Octobre 2021

Bilan positif pour la recherche Réseau Aloïs – Chênelet

Sur le plan clinique :
👷 62 salariés rencontrés par Aloïs, soit plus de 50% des salariés qui entrent en parcours d’insertion à Chênelet.
🔬 97% d’adhésion à la recherche, soit bien plus que l’objectif fixé à 40% !
🧠 36 bilans neuropsychologiques effectués.

Sur le plan de la formation :
📓 Premier cycle de formation achevé, soit 8 thèmes exposés à une soixantaine d’encadrants Chênelet.

Sur le plan de l’annuaire santé :
✒️ 20 conventions partenaires signées avec différents professionnels de santé, tels que des neurologues, psychologues, ou infirmiers.

Janvier 2022

Profils (neuro)psychologiques des salarié Chênelet : Analyse descriptive intermédiaire

On retrouve plus d’enjeux psychologiques que d’enjeux cognitifs chez les salariés évalués.

Sur le plan psychoaffectif, ce sont les troubles anxieux qui sont majoritairement présents (25%). Viennent ensuite les troubles dépressifs (19%) et les dépendances (ex. au cannabis, à l’alcool ; 17%).

Sur le plan cognitif, il est intéressant de constater que la plupart des fragilités retrouvées sont interprétées comme une conséquence des enjeux psychologiques identifiés.

Notons que pour une certaine partie des salariés (23%) le dispositif Aloïs n’a pas repéré d’enjeux psychologiques ou cognitifs.

Les analyses statistiques ultérieures permettront de mieux comprendre cette population.

Mars 2022