Nicolas BONNET

Consultant bénévole et ingénieur projet

Nicolas Bonnet travaille bénévolement pour le Réseau Aloïs depuis 2014.

Diplômé de l’ENSAE, il a embrassé à 35 ans le métier de consultant en management, qu’il n’a plus quitté.
Il a mené de nombreuses missions pour des organisations et entreprises publiques et privées très variées, notamment pour de grands acteurs de la Sécurité Sociale (l’UNEDIC, la CNAM, la CNAV notamment), des Mutuelles comme Malakoff et Médéric au moment de leur fusion, etc.

En 2013, à 61 ans, alors dans un remarquable cabinet de conseil, Kea&Partners, il choisit de devenir « jeune retraité », afin de se rendre disponible pour de nouvelles formes d’engagements.

Il préparait cet après-retraite depuis quelques années, en se rapprochant de plusieurs Associations, en particulier Ashoka, très présent en France. Ashoka fédère plus de 3500 entrepreneurs sociaux dans une centaine de pays. … dont Bénédicte Défontaines depuis 7 ans. Nicolas est aujourd’hui très engagé dans le réseau de soutien d’Ashoka, au service du vaste univers de l’ESS, l’Economie Sociale et Solidaire !

Son aventure de « consultant bénévole » du Réseau Mémoire Aloïs commence ainsi début 2014, lorsque Kea&Partners accepte de réaliser pour Aloïs une étude pro bono sur les coûts engendrés ou évités par les patients Alzheimer, en fonction de la précocité du diagnostic. Nicolas la conduira avec deux consultants du cabinet en mécénat de compétences, et sous la responsabilité du partner du cabinet en charge du secteur de la Santé.

Cette étude, largement diffusée et présentée à tous les acteurs publics et privés intéressés, permettra d’engager avec la CNAM une coopération très fructueuse, dont naîtra le projet PASSCOG … sur lequel Nicolas concentre aujourd’hui l’essentiel de ses efforts, même s’il continue à collaborer occasionnellement aux autres projets d’Aloïs, notamment ceux du Pôle Enfants.