Le Chênelet

Le Chênelet est une entreprise de retour à l’emploi qui propose depuis 30 ans des parcours d’insertion par l’activité économique, soit au sein d’une EI (Entreprise d’insertion), soit au sein de l’un des ACI (Atelier et Chantier d’Insertion).

Elle représente aujourd’hui :

  • Plus de 6500 personnes accompagnées depuis plus de 30 ans
  • 426 personnes accompagnées en 2018
  • 4 sites de production : Audruicq et Landrethun-le-nord dans le Pas de Calais, Toucy dans l’Yonne et Signy-le-Petit dans les Ardennes.
  • 3 Ateliers Chantier d’Insertion
  • 1 Entreprise d’Insertion
  • 3 filières support d’insertion aux expertises reconnues :
    • Bois : exploitation forestière, scierie, production de palettes
    • Écoconstruction : fabrication d’écomatériaux, préfabrication d’éléments de construction, construction et rénovation de logements sociaux écologiques
    • Agroalimentaire : maraîchage, hôtellerie-restauration-accueil de séminaires avec les gîtes et transformation alimentaire avec la conserverie

Et une filière d’insertion sur les métiers supports de l’entreprise administration, transport et logistique, hygiène des locaux.

En avril 2019, le Chênelet est lauréat de l’appel à projet « 100% inclusion ».
L’objectif du projet « Agir pour les décrocheurs de l’insertion », qui s’adresse aux demandeurs d’emplois peu ou pas qualifiés et en situation de précarité, est de booster leur insertion et de réduire le taux d’échec grâce à des parcours d’accompagnement et de formation de 18 mois. Ces parcours seront boostés grâce au numérique, aux sciences cognitives, aux communautés de partages et des partenariats renforcés avec les entreprises.

 

Le projet va agir sur 4 pôles :

  • Recherche : comprendre et intégrer les nouvelles problématiques de l’exclusion
  • Passerelles emploi/entreprise par la formation qualifiante en situation de production
  • Nouvelles pédagogies et numérique pour permettre d’enrichir les parcours d’inclusion
  • Partage et diffusion de la méthodologie Chênelet

 

Le réseau Aloïs intervient dans la première action sur la partie recherche.

L’objectif de ce projet de recherche est de comprendre l’état cognitif des personnes lors de leur entrée en parcours pour travailler sur les causes de leurs échecs répétés.