Partenariat France Alzheimer Mayotte

Mayotte est un département qui connaît une forte expansion démographique avec un taux de natalité nettement supérieur à celui de la métropole, l’espérance de vie augmente elle aussi (76,3 ans en 2016) et le nombre de personnes âgées augmente donc. Notons que dans les territoires en développement, on attend une multiplication par 4 du nombre de personnes âgées en perte d’autonomie d’ici à 2050.

 

La maladie d’Alzheimer (MA) étant une maladie liée à l’âge, Mayotte va, elle aussi, connaître dans les prochaines décennies un afflux de personnes atteintes de troubles cognitifs avec des répercussions sur la vie quotidienne.

C’est le moment de préparer l’avenir et d’anticiper les complications liées à ce type de maladie, en se servant de l’expérience métropolitaine. En permettant l’accès de la population à un diagnostic plus rapide (dans le temps) et plus précoce (dans le stade de la maladie) qu’aujourd’hui, il sera alors possible d’organiser une prise en charge des patients et des aidants pour qui le poids de ce type de pathologie est bien souvent impossible à supporter (épuisement, situation de crise, passage aux urgences, accidents domestiques, etc).

L’anticipation et l’organisation de la prise en charge permettra par ailleurs des économies majeures pour les finances publiques.

Le début du partenariat

En septembre 2017, à l’invitation de l’« Association Mayotte Alzheimer », le Dr Bénédicte DEFONTAINES, neurologue et directrice du réseau Aloïs, s’est rendue bénévolement à Mayotte pour intervenir au Congrès de la Journée mondiale Alzheimer, effectuer des consultations et des visites à domicile de patients et rencontrer des familles et des professionnels de santé.

A l’issue de ce séjour, le Dr Défontaines a fait les constats suivants :

  • les médecins généralistes ne sont pas assez sensibilisés à l’intérêt du diagnostic précoce ni outillés pour le repérage et l’orientation de leurs patients atteints de troubles cognitifs
  • le nombre de malades et leur profil (âge, diagnostic, etc) n’est pas recensé, ce qui rend difficile l’organisation et l’anticipation de leur prise en charge
  • il n’existe pas de psychologues formés à la neuropsychologie pouvant réaliser des évaluations diagnostiques des troubles cognitifs à la demande des médecins (généralistes et neurologues) ;
  • les tests à visée diagnostique n’existent pas en simahorais ni en kibouchi ; par conséquent, seuls les francophones peuvent bénéficier d’un diagnostic précoce ;
  • il existe peu de ressources et peu d‘information pour une prise en charge adaptée des personnes (et de leur famille) en situation de dépendance

=> de cet état des lieux est né le projet de collaboration entre l’Association et le réseau ALOIS, avec l’objectif de préparer Mayotte au vieillissement de sa population et à l’augmentation du nombre de maladies neurologiques ayant des conséquences sur l’autonomie des personnes et sur la santé des aidants.

Le Dr Défontaines a accepté de devenir le Neurologue référent de l’Association Mayotte Alzheimer, ce qui a permis à celle-ci d’être labellisée par le siège de France Alzheimer et de devenir « France Alzheimer Mayotte » au cours de l’été 2018.

 

 Le projet d’Aloïs 

Depuis 2018, le partenariat entre Aloïs et Mayotte se structure autour de 5 axes :

recueillir les données patients et les informatiser via le logiciel Calliope afin de commencer à faire un état des lieux de la population âgée et malade à Mayotte.

former les professionnels au repérage de ces maladies, à l’orientation des patients vers la consultation mémoire et à leur prise en charge.

– organiser l’accès aux évaluations neuropsychologiques à visée diagnostique, en visio-conférence, en lien avec le médecin traitant, et supervisé par un neurologue référent en métropole. L’objectif est de poser un diagnostic et de proposer une prise en charge adaptée.

adapter puis traduire les tests neuropsychologiques, actuellement validés pour les francophones de métropole. Il s’agit d’un travail de recherche scientifique, à effectuer en lien avec un CHU. Ce travail devrait démarrer en 2020, sous réserve de confirmation du financement de l’étude.

– apporter un soutien psycho-social aux aidants familiaux et professionnels.

Le réseau Aloïs à Mayotte : lancement de la 4ième consultation mémoire à distance du réseau Aloïs en partenariat avec l’Association France Alzheimer Mayotte